Sarkozy: "certitude" que l'Iran a un programme nucléaire militaire et qu'Israël n'a pas commis de crimes contre l'humanité

Publié le par DoC

Le fait que "l'Iran travaille aujourd'hui sur un programme nucléaire" militaire est "une certitude pour tous nos services secrets", a prétendu mardi le président français Nicolas Sarkozy, lors d'une rencontre avec des députés, selon des participants.
 
 "On ne va pas laisser l'Iran se doter du nucléaire" car l'Iran, "c'est aussi le problème d'Israël", a ajouté Sarkozy lors cette réunion au palais de l'Elysée, cité par des participants à la rencontre.
 
Sarkozy "ne serrera pas la main de quelqu'un (le président iranien Mahmoud Ahmadinejad) qui veut rayer "Israël" de la carte". "Mais j'ai dit en même temps à (Benjamin) Netanyahu (le Premier ministre israélien) qu'"Israël" doit arrêter sa politique folle de colonisation", a-t-il ajouté.
 
 
L'Iran assure se livrer à l'enrichissement d'uranium à des fins uniquement civiles. Et nie vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de ce programme civil, comme l'en accusent "Israël" et les Occidentaux.

Entretien Obama-Sarkozy sur l'Iran et le Proche -Orient


Les présidents américain Barack Obama et français Nicolas Sarkozy ont discuté, mardi, des moyens d'amener l'Iran à "se conformer" aux résolutions de l'ONU sur son programme nucléaire, c'est ce qu'a indiqué la Maison Blanche.
 
 Sarkozy et Obama ont par ailleurs discuté des moyens d'insuffler une force nouvelle dans les négociations de paix au Proche-Orient et "ont convenu de continuer à travailler avec les acteurs clés dans la région pour rétablir les conditions nécessaires à une reprise des négociations", a précisé un communiqué après un entretien téléphonique entre MM. Obama et Sarkozy.
 
 
Durant la conversation téléphonique qui a duré 30 minutes, les deux présidents ont également promis d'œuvrer ensemble pour assurer le succès du sommet du G20, le week-end prochain à Pittsburgh, selon les services de la présidence française.



Rapport ONU sur Gaza: Paris veut étudier le document avant de se prononcer

La France veut étudier le document de la commission Goldstone de l'ONU faisant état de crimes de guerre des Israéliens durant la guerre contre Gaza l'hiver dernier, avant de se prononcer, c'est ce qu'a dit mercredi le ministère français des Affaires étrangères.
 
 
Selon le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valéro, "les faits exposés dans le rapport de la Commission Goldstone sont d'une extrême gravité et méritent la plus grande attention".
(Source)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article