Spermicide, décapants, et ingrédients de produits de beauté…trouvés dans le vaccin expérimental de grippe H1N1

Publié le par DoC

Pour le moment nous avons croisé pas mal d’articles qui détaillaient la composition du vaccin de grippe A et les effets néfastes voire mortels que peuvent avoir certains de ses composants chez certaines personnes. Dans cet article, les phases de test du vaccin ayant commencé, des personnes nous rapportent les informations qu’ils ont pu recueillir en tant que « cobaye » pour expérimenter ce vaccin. Grâce à cette situation « privilégiée », ils ont pu nous livrer un grand nombre de documents officiels de l’OMS concernant le vaccin à venir.

Les essais pour le vaccin expérimental de grippe porcine H1N1 débutent le Mardi 15 Septembre à Thornton, Colorado. Novartis, une compagnie bio-pharmaceutique qui fabrique le vaccin, recommande que les enfants participant aux tests reçoivent deux doses du vaccin expérimental, qui contient des ingrédients trouvés dans les spermicides, les décapants, et les produits de beauté avec le thimerosal et le squalène (MF59). Chacun devrait se sentir concerné car le seul suivi qu’auront ces enfants sont quelques prises de sang et appels téléphoniques. Aucun test neurologique.    
 

Les avis officiels des agences fédérales, comme le CDC, insistent sur le fait que le nouveau vaccin sera sûr et efficace. Les experts disent que nous pouvons faire confiance au nouveau vaccin expérimental de grippe H1N1, car la technologie employée pour créer le vaccin a été testé dans le temps. Les experts argumentent que la seule différence entre le vaccin de grippe normale et le vaccin expérimental de H1N1 est le nouvel antigène A/H1N1. En d'autres termes, la même technologie de production de vaccin est employée, seule la souche du virus diffère.


Cependant, cette argumentation est ce qui s’éloigne le plus de la VÉRITÉ. Comme il sera démontré, l'information suivante a été obtenue en inscrivant un membre de ma famille dans l'étude pour avoir une meilleure connaissance quant à ce que seraient les ingrédients. Après avoir découvert l'information que je suis sur le point de partager, l’inscription à ces essais a été annulée.

Voici le document officiel que j’ai pu obtenir :

http://www.scribd.com/doc/19638768/Vaccine-Trial-Paperwork


PRÉPARER LE TERRAIN SUR LA SÛRETÉ ET LE SQUALÈNE (MF59)

J'ai rencontré le coordinateur des recherches pour l'étude, le Dr. Melamed, immunologiste. Le Dr. Melamed a généreusement partagé son savoir répondant à mes questions au sujet de l'immunologie et de la technologie derrière le vaccin, tout en restant évasif sur mes questions concernant les ingrédients du vaccin et les ramifications légales si un mal était causé. Le Dr. Melamed m'a rassuré plusieurs fois sur le fait que le vaccin expérimental de grippe H1N1 a été créé exactement comme les vaccins d’avant et que la technologie était bien établie.

Les demandes concernant les notices explicatives pour les ingrédients du vaccin expérimental de grippe H1N1 ont été refusées, sur la base que ceci est une étude et que cette information est confidentielle. Cependant, nous pouvons encore rassembler certains des ingrédients notés sur le formulaire de consentement parental.

« le MF59 est un adjuvant employé dans les vaccins de grippe et autorisés pour les adultes et/ou les personnes âgées dans beaucoup de pays du monde, mais il n'est contenu dans aucun vaccin actuellement approuvé aux Etats-Unis. » (page 2)

N'est-il pas intéressant de voir que la note dise qu’il est autorisé pour les adultes et les personnes âgées ? Cette étude n’est elle pas conçue pour les enfants âgés entre 3 et 8 ans et ne prévoient-elles pas aussi d’injecter les nouveau-nés et les femmes enceintes avec cette substance ?

Voici ce que l'Association Mondiale pour l'Education aux Vaccins dit au sujet du Squalène (MF59) :

Squalène : C30H50 un adjuvant

Trop dangereux pour l'usage humain, le Squalène n'est pas autorisé à l'usage aux Etats-Unis. Les adjuvants à base d'huile comme le Squalène sont normalement utilisé pour infliger des maladies aux animaux - pour expérimentation et pour étude. Selon l'expert en vaccin contre l’anthrax, Gary Matsumoto, et d'autres sources fiables, les militaires Américains ont utilisé contre l’anthrax des vaccins non autorisés et expérimentaux contenant du Squalène, ayant eu des conséquences désastreuses, y compris le Sydrome de la Guerre du Golfe. Descriptions chimiques :

La Bibliothèque Nationale de Médecine des Etats-Unis : PubChem


Toxicité:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?CMD=search&DB=pubmed&term=%22Squalene%2ftoxicity%22[Mesh%20Terms%3anoexp

Effets nuisibles:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?CMD=search&DB=pubmed&term=%22Squalene%2fadverse%20effects%22[Mesh%20Terms%3anoexp.
Lisez l’article:
“Matsumoto, Gary. 
Vaccine A; The Covert Government Experiment That's Killing Our Soldiers – and Why GI's Are Only the First Victims. Basic Books, 2004.”

Présent dans ces vaccins:

Anthrax (expérimental, utilisé sur les effectifs militaires)

Le Dr. Sherri Tenpenny a également écrit sur les effets délétères de l'adjuvant du squalène dans un article de 2006 dont le titre est : "FLU SHOTS AND THE NEW ADJUVANTS: BEWARE (LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE ET LES NOUVEAUX ADJUVANTS : PRENEZ GARDE ! » et peut être trouvé dans sa totalité ici. Un extrait de l'article du Dr. Tenpenny peut donner une meilleure appréciation et compréhension de ce dont le Squalène est capable de faire à notre corps…

« A première vue, le Squalène semble être un bon choix d’adjuvant. Produit naturellement dans le foie, le Squalène est un précurseur pour le cholestérol. De plus, le Squalène peut être acheté en magasins bio sous sa forme la plus connue, « l’huile de foie de requin. » Cependant, le Squalène ingéré a un effet complètement différent sur le corps que le Squalène injecté. Quand les molécules de Squalène entrent dans le corps par une injection, même à des concentrations aussi faibles que 10 à 20 parts par milliard, cela peut conduire à des réponses auto-immunes destructrices, telles que l'arthrite et le lupus auto-immuns. 

Plusieurs mécanismes ont été avancés pour expliquer cette réaction. Métaboliquement, le Squalène stimule une réaction immune excessive et non spécifique. Plus de deux douzaines d’articles scientifiques, passés en revue par les paires, dans dix laboratoires différents à travers les États-Unis, l'Europe, l’Asie, et l'Australie ont été publiés, documentant le développement de maladies auto-immunes chez les animaux soumis aux adjuvants basés sur le Squalène. Une proposition convaincante sur le pourquoi de ces réactions inclut le concept « de l'imitation moléculaire » dans laquelle un anticorps est créé contre le Squalène dans le MF59 peut interagir avec le Squalène du corps à la surface des cellules humaines. La destruction du Squalène propre au corps peut mener à des maladies auto-immunes débilitantes et liées au système nerveux central. »

« La cancérogénicité, nous (le Dr. Deborah Novicki de Novartis, une autre entreprise pharmaceutique) n'avons fait aucun essai pour la cancérogénicité de l'adjuvant MF59 ou aucun pour nos vaccins préventifs. Nous ne l'avons pas fait et nous ne prévoyons pas de le faire. »



Cette information a été trouvée dans un workshop du FDA sur les adjuvants et les vaccins préventifs et thérapeutiques à base d’adjuvants. Cette citation se trouve à la page 391.



DES AMIS ÉTRANGES: LE THIMEROSAL ET LES SPERMICIDES

Comme on peut le voir plus loin, même s’ils ne sont pas mentionnés explicitement comme ingrédients, on peut déduire qu’ils sont présents dans le vaccin par l'intermédiaire d'une réaction allergique implicite.

« Si de par le passé, votre enfant a eu une réaction allergique aux œufs, aux produits à base d'oeufs, à la néomycine ou à la polymyxine (antibiotiques), à l'ethylmercurothiosalicylate de sodium ou au thimerosal (des composants contenant du mercure qui sont fréquemment employés pour préserver les vaccins), au bêta propriolactone (substance qui inactive un virus), ou au nonoxynol 9 (substance utilisée généralement dans les décapants, les produits de beauté, et les spermicides), vous devez le dire au personnel médical… »

Le Thimerosal a été complètement exposé comme une toxine neurologique en grande partie grâce à Lyn Redwood, qui a obtenu le procès-verbal d’une réunion secrète entre les fonctionnaires du gouvernement et les entreprises pharmaceutiques, discutant des effets des additifs à base de mercure. Le document est appelé « le document Simpsonwood » et détaille exclusivement les causes neurologiques du thimerosal chez l’enfant. Le Dr. Russell Blaylock commenté ce document ici, ou lisez le procès-verbal par vous-même.

Les rapports relatifs [entre le mercure et l'autisme] sont linéaires et statistiquement significatif. Vous pouvez jouer avec autant que vous voulez. Ils sont linéaires. Ils sont statistiquement significatifs. » - Dr. William Weil, Académie Américaine de Pédiatrie. Simpsonwood, GA, 7 juin 2000

« Le problème est qu'il est impossible, immorale de laisser des enfants non immunisés, ainsi vous ne résoudrez jamais ce problème [concernant l'impact du mercure]. » - Dr. Robert Chen, Chef de la Sûreté et du Développement des vaccins, CDC, Simpsonwood, GA, 7 juin 2000 
 
« Pardonnez ce commentaire personnel, mais j'ai été appelé à huit heures du matin pour une urgence, ma belle-fille a donné naissance à un fils par césarienne. Notre premier descendant mâle et je ne veux pas que mon petit-fils prenne un vaccin contenant du Thimerosal jusqu'à ce que nous sachions mieux ce qui se passe. Cela prendra probablement longtemps. En attendant, et je sais qu’il y a probablement des implications internationales, mais en attendant je pense que je veux que mon petit-fils prenne un vaccin sans Thimerosal. » - Dr. Robert Johnson, immunologiste, Université du Colorado, Simpsonwood, GA, 7 juin 2000

« Mais on arrive maintenant au moment ou les résultats des recherches doivent être manipulés, et même si ce comité décide qu'il n'y a aucune association et que l'information sort, le travail a été fait et par la liberté d'information qui sera prise par d'autres et sera employée différemment en vue de contrôler ce groupe. Et je suis très préoccupé à ce sujet, étant donné  que je crains que cela ne soit déjà trop tard pour faire quoique ce soit indépendamment de n'importe quel corps professionnel et de ce qu’ils indiquent… mon mandat au sein de ce groupe est  d'assurer qu’à la fin de la journée 100.000.000 de personnes soient immunisés contre la DTP, l'hépatite B et si possible le Hib, cette année, l'année prochaine et pour les nombreuses années à venir, et qu’elles doivent l’être avec des vaccins contenant du thimerosal, à moins qu'un miracle ne se produise et qu’une alternative soit trouvé rapidement, testé et avéré sûr. » - Dr. John Clements, Organisation Mondiale de la Santé, Simpsonwood, GA, 7 juin 2000

On peut seulement se demander les effets néfastes que le nonoxynol 9 pourrait causer. Je n’ai trouvé aucun vaccin de grippe de par le passé, qui contienne cet ingrédient, ni aucune étude montrant qu’il est sûr pour les humains. 
 
On arrive à un moment ou cela doit être dit. Selon le programme de vaccination du CDC, les enfants reçoivent au total 36 vaccins avant d'entrer au jardin d'enfants. Cette dernière saison en ajoutera 4 vaccins de plus pour un total de 40 vaccins !? Et personne ne tire la sonnette d’alarme…


RISQUES POSSIBLES ET EFFETS SECONDAIRES


De loin la partie la plus amusante de la réunion avec le Dr. Melamed est quand mes yeux se sont posés sur  les pages 6 et 7 de l'étude. Il m'a été expliqué que les effets secondaires que je suis sur le point d’énumérer sont des effets secondaires concernant tous les vaccins… et qu’il n’y a pas lieu de s'inquiéter parce que ce vaccin comme vous vous rappelez a été fabriqué selon « une technologie bien établie ». Si c'est le cas, c'est encore plus inquiétant!!!

« D’autres effets secondaires qui ont été rapportés dans des études cliniques pour d'autres vaccins de grippe ou rapportés par des personnes qui ont été vaccinées contre la grippe peuvent inclure :


[Symptômes potentiels de grippe surlignés en gras]


Réactions au niveau de l'emplacement de l'injection :

• meurtrissure

• démangeaison

• éruption

• chaleur

• morceau ou irritation à l'emplacement où le vaccin a été inoculé

• douleur aigue dans ou le long des nerfs ou tintement des goupilles et des aiguilles (paresthesia)

• douleur limitant le mouvement du membre où le vaccin a été inoculé


• infections


• mal de muscle


D'autres réactions générales:


• bouffé de chaleurs

• froids ou tremblement

• vertige

• faiblesse généralisée


• évanouissement peu de temps après la vaccination

nausée

• vomissement 

• diarrhée 

 perte d'appétit 

 • douleur abdominale 


 
• douleur dorsale


 • agrandissement des ganglions lymphatique

 • diminution provisoire du nombre de plaquettes sanguines, qui peuvent augmenter le risque de saignement 

 • saignement

• diminution dans les globules rouges, ou anémie, qui peut vous donner des sensations de fatigue.


• hypertension



• manque du souffle


• soufflement


• étanchéité du thorax 

 • douleur thoracique


• toux

 • angine 

 • nez qui coule

• « comme des aiguilles » dans la peau

• transpiration

• désordres de la peau liés à une réaction allergique (qui peut mener à la perte d'éruption et de peau)
• inflammation des vaisseaux sanguins (inflammation y compris des vaisseaux sanguins qui peuvent causer des effets à court terme sur les reins)

• confusion

• maux de tête semblables à ceux décrits dans les migraines

• saisies de fièvre

• inflammation de la moelle épinière ou du cerveau (encéphalomyélite) 

 • paralysie

• faiblesse musculaire

• infection

•  désordres potentiellement mortels et/ou débilitant le système nerveux 

Sur le site Web de IMMUNoE, à la page trois de ce flayer, il est dit :


« Q : Est-ce que le nouveau vaccin de H1N1 peut faire qu’une personne attrape la grippe ?

A : Contrairement aux croyances populaires, il n'est pas possible d'attraper la grippe d'un vaccin de grippe. Cela vaut pour le vaccin saisonnier de grippe, également pour le vaccin de H1N1. »

Les vaccins sont-ils les mêmes ou non? Bien sur. le Dr. Melamed, à ce sujet, m’a indiqué comment des personnes, avec un système immunitaire affaibli ou sans système immunitaire,  peuvent en fin de compte attraper la maladie à partir d'un vaccin. J'ai demandé quelles mesures étaient prises pour connaître quelle serait la réponse immunitaire de l'enfant (ou de savoir si l’enfant présente une réponse immunitaire pour indiquer que son système immunitaire fonctionnait bien, avant le vaccin) et Dr. Melamed m’a répondu, « aucun ». S’ils n’effectuent aucune mesure avant et après, comment peuvent-ils déterminer les causes ?

« Ces autres conditions générales se sont produites chez des personnes qui ont été vaccinées contre la grippe : 

 • Désordres auto-immuns (ce sont des désordres dans lesquels les tissus du corps sont attaqués par le propre système immunitaire de la personne et comportent des dommages du foie ou du système nerveux)

• arthrite

LE DR ANDREW MOULDEN ET LES ESSAIS NEUROLOGIQUES

En tant que parent, il est normal de chercher à savoir comment les dommages neurologiques sont mesurés pour savoir s'ils se sont produits chez nos enfants. À ma grande ma surprise, AUCUNE MESURE NEUROLOGIQUE n'est prise ! ! ! Des dommages neurologiques ont clairement pu être constatés après les vaccins de grippe comme ce fut le cas pour le vaccin de grippe porcine de 1975-76.

Le Dr. Andrew Moulden donne au commun des gens les connaissances cliniques pour détecter les dommages neurologiques suite à la vaccination d'un enfant ou d’un adulte. Je recommande fortement de lire plusieurs de ses articles publiés exclusivement sur VacTRUTH, qui vous donneront ces qualifications. En voici les titres :


Dr. Andrew Moulden (Interview): What You Were Never Told About Vaccines” (« Dr. Andrew Moulden (interview) : Ce qu’on ne vous dit jamais sur les vaccins »)

Vaccinations are causing impaired blood flow (Ischemia), Chronic Illness, Disease and Death for us all“ (« Les vaccinations provoquent une altération du flux sanguin (ischémie), des maladies chroniques, … , la mort » )

Le deuxième article contient des photographies montrant avec précision ce qui se produit.

Dans une interview séparée avec le Dr. Moulden, il a succinctement déclaré que si les mesures neurologiques ne sont jamais prises, l'industrie pharmaceutique peut déclarer que les vaccins sont sûrs.

Les seules mesures prises seront un bref examen physique, mesure des signes vitaux et de la température corporelle, prises de sang pour vérifier les réponses immunitaires, passage en revue du carnet de santé avec le personnel médical, et appels téléphoniques pour le suivi. (page 4) La surveillance concernant la sûreté a lieu sur une période de 13 mois. Comment donc, les vaccins peuvent-ils être déclarés bons pour l'usage public avec une certitude sur sa sûreté en moins de 2 mois ?


« Huit formules expérimentales de vaccins ont été soumises avec différentes quantités d'antigènes A/H1N1 et avec ou sans adjuvant seront examinées dans cette étude. » (page 2)


Résumé

1. Le vaccin contient du Squalène (MF59) qui n'a pas été examiné contre le cancer.


2. Le vaccin contient du thimerosal, un coupable connu pour causer l'autisme et des déficits neurologiques.

3. Le vaccin contient curieusement du nonoxynol-9 utilisé dans les spermicides.

4. Le vaccin causera (et diffusera) probablement la grippe.

5. Aucun test neurologique ne sera fait pour s'assurer que le vaccin ne provoquera pas d’effets secondaires neurologiques nocifs.

6. La surveillance pour la sûreté durera 13 mois, bien au delà de la saison de la grippe.


Selon ma connaissance, cette information est la première du genre validant les ingrédients et l'intention de les employer contre la population. Prenez garde à ce vaccin car nous sommes susceptibles de voir un impact nocif sur les hommes, les femmes, et les enfants, si cette vaccination est obligatoire. Le nouveau « vaccin expérimental » est certainement différent de tous les autres vaccins auxquels nous avons été exposés dans le passé.

Note du rédacteur de VacTRUTH:

1. Consulter le nouveau site Web de Jonathan Elinoff  http://vaccinationeducation.com.

2. Le Dr. Sherri Tenpenny a un bon site pour s'instruire sur la prochaine saison de grippe : http//pandemicfluonline.com.

3. Le Dr. Mayer Eisenstein a une série de forum pour parler de divers sujets en matière de vaccin. Visitez son site Web http://homefirst.com.

4. Lisez comment les entreprises pharmaceutiques prévoient de remplacer les lois de consentement parental pour forcer les vaccinations de masse ici.

5. Visitez InTheory.tv pour consulter mes interviews avec Chris Yankowski concernant le vaccin.
(Source)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article