Arrestation de 7 journalistes dont des agents de la CIA

Publié le par DoC

L6ef4b431-80cf-48c6-bb31-57ff1891ca35_top.jpge ministère du Renseignement iranien a annoncé l'arrestation lundi de sept personnes accusées d'avoir planifié le rassemblement de l'opposition prévu le 11 Février prochain.  Certains d'entre eux ont été enrôlés par l'agence américaine de renseignements, la CIA.

Selon le communiqué du ministère, les sept personnes en question travaillent dans des chaînes satellitaires en langue farsi, qualifiées de "contre-révolutionnaires et sionistes".
Elles sont également liées à une radio américaine et ont été soumis à une formation à Dubaï et Istanbul. «Certains d'entre elles ont été recrutées par l'agence d'espionnage de la CIA des États-Unis» signale le communiqué.

Ils sont accusés d'avoir joué un rôle clé dans la collecte et l'envoi d'informations à l'étranger et pour avoir incité à l'émeute, en particulier le jour d'Achoura, le 27 Décembre dernier.
 « Ils voulaient faire de même pour le 11 Février puis quitter le pays pour rejoindre les Américains », ajoute le communiqué ministériel.

Pour sa part, le journal de l'opposition, a parlé de neuf journalistes iraniens travaillant pour divers médias, dont un photographe, qui ont été arrêtés au cours des deux derniers jours. Sans évoquer les raisons de cette mesure.

En parallèle, le journal L'Iran a révélé que 150 députés iraniens (sur 290) ont déposé une plainte contre le candidat malheureux aux présidentielles de Juin dernier, Mir Hussein Moussawi, exigeant qu'il soit jugé pour son rôle dans les manifestations qui ont suivi les élections.

(Liens)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article