Des scientifiques répètent que le virus H1N1 est issu d'un laboratoire

Publié le par DoC

24 Novembre (Bloomberg) -- Adrian Gibbs, le virologue qui a dit en Mai que la grippe porcine pourrait s'être échappée d'un laboratoire, a publié ses résultats aujourd'hui, relançant le débat au sujet des origines du virus pandémique.  
 
http://search.bloomberg.com/
 
 Gibbs, et des collègues scientifiques Australiens ont écrit dans Virology Journal que la nouvelle souche H1N1, qui a été découverte au Mexique et aux États-Unis en Avril, pourrait être le résultat de trois souches, provenant de trois continents, dont les gènes ont été combiné dans un laboratoire ou dans une usine de fabrication de vaccins,. Les auteurs ont analysé l’empreinte génétique du virus et ont découvert que son origine pourrait s’expliquer de façon beaucoup plus simple par la participation humaine que par une coïncidence due à la nature.  
 
 http://www.who.int/csr/disease/swineflu/en/index.html
 
 http://www.virologyj.com/ 
  
 Leur étude, publiée dans un journal gratuit en ligne, passée en revue par d'autres scientifiques, fait suite au débat parmi les chercheurs il y a de cela six mois, quand Gibbs a demandé à l'Organisation Mondiale de la Santé de considérer cette hypothèse. Après avoir passé en revue le document initial de 3 pages écrit par Gibbs, l’OMS et d'autres organismes ont conclu que la souche pandémique était un virus naturel et non pas issu d’un laboratoire.
 
  http://www.who.int/mediacentre/influenzaAH1N1_prbriefing_20090514.pdf
 
 Gibbs et ses collègues John Armstrong et Jean Downie on écrit dans une étude de 8 pages daté du jour : « Il est important que la source du nouveau virus soit trouvée si nous souhaitons éviter de futures pandémies, plutôt que de juste essayer de minimiser les conséquences après qu'elles aient émergé, ».  
 
 http://www.virologyj.com/content/pdf/1743-422x-6-207.pdf
 
 Selon l'étude, Gibbs et Armstrong sont dans le corps enseignant honoraire à l'Australian National University à Canberra et Downie est affilié avec le Centre pour les Maladies Infectieuses (CDC) et aux Services de Laboratoire de Microbiologie à l'Hôpital Westmead à Sydney.  
 
 http://www.anu.edu.au/
 
 http://www.wmi.usyd.edu.au/research/infectiousdisease.htm
 
 Alors que la source exacte de la nouvelle souche H1N1 est un mystère, leur recherche a « a soulevé beaucoup de nouvelles questions, » ont-ils dit. Les auteurs ont comparé les empreintes génétiques des souches de grippe stockées dans la base de données libre Genbank et ont découvert que les ancêtres les plus proches du virus pandémique circulent à travers les porcs.  
 
 « L'explication la plus simple »  
 
 Tandis que les oiseaux migrateurs ont pu avoir agi comme conducteur, la participation de l’homme pour les combiner ensemble « est de loin l'explication la plus simple, », a déclaré Gibbs dans une interview téléphonique aujourd'hui.  
 
 Selon les informations biographiques trouvées sur le site Web de l'Université, pendant sa carrière de 39 ans à l'Australian National University, Gibbs a écrit ou coécrit plus de 250 publications scientifiques sur les virus, la plupart du temps concernant le monde des usines.  
 
 « Connaissant Adrian Gibbs, il a du réfléchir à cela de façon assez logique pour arriver à cette conclusion, » a dit dans une interview téléphonique Lance Jennings, virologue clinique des Laboratoires de Santé de Canterbury à Christchurch en Nouvelle Zélande. « C’est à quelqu'un d'autre d'essayer de prouver ou de réfuter [la trouvaille de Gibbs]. »
(Source

 
http://search.bloomberg.com/
 
 http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601124&sid=ajw2AS.d1wK8
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article