Est ce les mutations du virus H1N1 confirmés par l'OMS en Ukraine et en Norvége ont atteints les USA?

Publié le par DoC

Les médias grand public, les gouvernements et l'OMS ont merveilleusement manœuvré pour créer la confusion la plus totale concernant la pandémie de grippe porcine. Il semblerait que c'était leur objectif initial: égarer les gens au maximum de façon à ce qu'au moment ou les médias corporatistes décident de faire monter la pression et de générer la panique, les gens soient tellement perdus qu'ils seront bien obligés de leur faire confiance, et de donc de prendre le vaccin.

Après soit disant 3 semaines d'analyse, le laboratoire de l'OMS de Londres a nié toute mutation du virus en Ukraine dans son bulletin précédent, bizarre bizarre, quand on sait que les symptômes du virus qui sévit en Ukraine n'ont rien à voir avec les symptômes ressentis partout ailleurs dans le monde. Quand on sait aussi que les tests réalisés en Ukraine ont clairement indiqué qu'il ne s'agissait pas du virus H1N1.

Il semblerait que beaucoup trop d'événements louches aient circulés autour de la mutation du virus en Ukraine: avions légers libérant une substance aérosol au dessus des villes, usine de Baxter en Ukraine suspectée d'avoir fabriqué et introduit une réplique du virus de 1918, l'appel il y a 2 mois de Moshe, l'agent du Mossad expert en guerre biologique, ou il a prédit l'introduction d'une réplique du virus de la grippe Espagnole en Ukraine par Baxter.....

Bref, tout ceci ne fait pas très propre et rend les gens de plus en plus suspicieux concernant la mutation "naturelle" du virus H1N1. Baxter/OMS &Co ne veulent pas associer la mutation du virus H1N1 avec les histoires louches qui se produisent en Ukraine depuis 1 mois, ce qui explique leur précédent démenti.

Du coup après quelques cas médiatisés d'hémorragies pulmonaires en Norvège, en Pologne, aux USA, voila que l'OMS publie son bulletin officiel n°17 (http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/briefing_20091120/fr/index.html) confirmant cette fois ci la mutation du virus en Norvège et mais aussi au passage en Ukraine, ce qui contredit leur précédent bulletin.

La boucle est donc bouclée, l’OMS a annoncé la mutation du virus comme prévu, l’OMS a réussi à faire croire que cette mutation n’est pas seulement liée aux événements observés en Ukraine :

« À l’échelle mondiale, la surveillance en laboratoire des virus grippaux a détecté une mutation semblable des virus dans d’autres pays, la première de ces détections ayant eu lieu en avril. En dehors de la Norvège, on l’a observée au Brésil, en Chine, aux États-Unis, au Japon, au Mexique et en Ukraine.»

La prochaine étape est de généraliser cette mutation à tous les pays afin de justifier une campagne médiatique de peur, incitant les gens à finalement prendre le vaccin.


Dans un épisode très important, largement sous médiatisé par les médias grand public, l'OMS a confirmé qu'une mutation du virus H1N1 de la grippe porcine a été découverte en Ukraine et en Norvège. Cette mutation a apparemment permis au virus H1N1 de directement frapper l'appareil respiratoire de ses victimes. Les médecins rapportent que les morts de cette souche H1N1 en Ukraine ont subi de violentes hémorragies au niveau de leurs poumons. Les victimes s’approchant de la mort, leurs poumons deviennent aussi noirs que du charbon de bois et se désagrègent littéralement à l'intérieur de leur poitrine. Il y a maintenant un rapport inquiétant de l'Iowa, indiquant que cette mutation s'est peut-être déjà répandue aux Etats-Unis.  
 
 Jusqu’à récemment, la grippe porcine H1N1 n'avait pas vraiment été plus virulente que la plupart des autres grippes saisonnières qui apparaissent régulièrement. Cependant, tout cela a changé depuis quelques jours, quand l'OMS a confirmé qu'une mutation du virus H1N1 avait été détectée en Ukraine. Cette mutation a provoqué un changement du domaine de récepteur, ce qui rend apparemment le virus de la grippe porcine beaucoup plus virulent.  
 
 http://www.recombinomics.com/News/11180904/Ukraine_344.html
 
 Une des principales caractéristiques de cette mutation est qu’elle cause apparemment de violentes hémorragies au niveau des poumons des victimes. La température à l'intérieur des poumons des patients morts atteint les 60° C, et quand les victimes sont mortes, leurs poumons deviennent littéralement de la bouillie et aussi noirs que du charbon de bois.  
 
 Récemment un docteur en Ukraine Occidentale a été cité faisant cette comparaison concernant les poumons des victimes à qui sont morts de la grippe
H1N1 :  
 « Nous avons effectué des analyses post-mortem sur deux victimes et nous avons découvert que leurs poumons étaient aussi noirs que du charbon de bois.
On dirait qu’ils ont été brûlés. C’est terrifiant. »  
 
http://www.express.co.uk/posts/view/140492/Million-hit-by-plague-worse-than-swine-flu--
 
 Cette mutation du virus H1N1 a causé une crise nationale en Ukraine, mais l'OMS a maintenant aussi confirmé que cette mutation est apparue en Norvège.
 
 http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/briefing_20091120/en/index.html
 
 L'Institut de Santé Publique de la Norvège a reconnu dans une déclaration que cette mutation « pourrait probablement… provoquer des maladies plus graves » car elle infecte apparemment les tissus des voies aériennes plus profondément que la normale.  
 
http://www.fhi.no/eway/default.aspx?pid=233&trg=MainLeft_5669&MainLeft_5669=5544:81363::0:5667:1:::0:0
 
 Comme si la situation n’était pas assez mauvaise, il y a maintenant un rapport signalant que des patients meurent de symptômes semblables également en Iowa.  
 
 Commentant le pic de décès dû au H1N1 en Iowa, le Dr. Gregory Schmunk a déclaré à KCCI News que ce que les médecins voyaient dans la région,  « Ce sont des hémorragies pulmonaires très lourdes et humides, avec des poumons contenant énormément de sang. »  
 
 http://www.kcci.com/news/21670309/detail.html
 
 Cela ressemble exactement à ce que les docteurs ont vu en Ukraine, en Norvège et dans les autres pays voisins de l’Ukraine, tel que la Pologne.
  
 En plus de cela, les similitudes entre cette nouvelle manifestation et la grippe Espagnole de 1918 sont bien plus que frappantes. Voici juste trois des principales similitudes entre les deux manifestations .....  
 
 #1) la grippe Espagnole et la grippe porcine actuelle sont tout deux de variété H1N1.  
 
 #2) au moins quelques variétés du virus de la grippe 1918 ont subi la même mutation qui est maintenant apparu avec la grippe porcine.  
 
 #3) la grippe Espagnole et la grippe porcine actuelle produisent toute deux de graves hémorragies dans les poumons de leurs victimes. En fait, si vous avez connaissance du genre de morts horribles des victimes de la pandémie de grippe de 1918, cela ressemble énormément à ce que les victimes en Ukraine avaient éprouvé.  
 
 http://en.wikipedia.org/wiki/1918_flu_pandemic
 
 On estime que la grippe Espagnole de 1918 a tuée entre 50 et 100 millions de personnes à travers le monde.  
 
 Est-ce que le virus H1N1 de la grippe porcine a subi une mutation en une souche plus virulente qui pourrait tuer des millions de personnes ?  
 
 Et comme si tout cela n’était pas assez inquiétant, une souche H1N1 de grippe porcine résistant au Tamiflu a maintenant été révélée au Pays de Galles.  
 
 http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=aEhvd7R2HL80&pos=8
 
 Mais les médias grand public ont très très peu couvert ces mutations. Mais la vérité est que si cette mutation est aussi virulente que peuvent le croire certains experts en matière de maladie infectieuse, alors ceci pourrait rapidement devenir le sujet le plus important en 2010.  
 
 Que nous réserve donc le futur pour le H1N1 ?  
 
 Personne ne le sait bien sûr, mais ces derniers développements représentent certainement un tournant en direction du pire.  
(Source)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article