France: déjà 1 cas de Guillain-Barré contesté par Roselyne Bachelot

Publié le par DoC

Une jeune femme en France a été diagnostiquée avec la maladie paralysante du Syndrome de Guillain-Barré (GBS), juste après avoir pris le vaccin contre la grippe porcine, selon des rapports indiquant hier le cas d'une l'adolescente en Virginie, qui a été similairement touchée par le Syndrome de Guillain-Barré quelques heures après réception du vaccin H1N1.  
 
 La femme, seulement identifiée comme étant une professionnelle de la santé, a été diagnostiquée avec le GBS six jours après avoir reçu le vaccin contre la grippe porcine, selon le Ministère de la Santé Français.  
 
 La Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a déclaré que le cas diagnostiqué était léger et que la femme récupérait. (je ne savais pas qu’on pouvait récupérer comme ça du Syndrome de Guillain Barré, rien ne permet de le déterminer à cette heure)  
 
 «Les nouvelles de maladie apparemment liées à la prise du vaccin, sont susceptibles d'atténuer l'enthousiasme du public concernant la prise du vaccin contre la grippe porcine, » rapporte Deutsche Presse-Agentur.  
 

http://www.monstersandcritics.com/news/health/news/article_1513116.php/Case-of-crippling-illness-linked-to-swine-flu-vaccination-in-France

 
 La France a été au centre de la résistance Européenne contre le vaccin de la grippe porcine, après que les autorités ont initialement annoncé leur intention de vacciner la population entière. La grogne a atteint des sommets en Europe centrale, suite à la révélation que la Chancelière Allemande, Angela Merkel, les Ministres du gouvernement, mais aussi les forces armées, ont le droit à un vaccin H1N1 sans adjuvant et qui ne contient pas d’ingrédients tels que le mercure et le squalène, qui sont contenus dans les vaccins destinés pour le grand public.  
 

http://www.prisonplanet.com/german-chancellor-ministers-get-special-vaccine-without-soft-kill-ingredients.html

 
 Le programme de vaccination contre la grippe porcine en France a à peine commencé, avec la soi-disant population « à haut risque » commençant à recevoir le vaccin hier. Les rapports signalant des effets secondaires ne feront rien à changer dans l’esprit des 83% des Français, qui ont indiqués dans un sondage dans « Le Monde » qu'ils ne prendront pas le vaccin.  
 

http://www.prisonplanet.com/mass-rejection-of-swine-flu-vaccine-continues-throughout-europe.html

 
 55% des Français ont Indiqué qu'ils prendraient le vaccin en Septembre, mais ce nombre a maintenant plongé à à peine 17%, des chiffres en partie influencées par l'attention des médias sur le cas de neuf individus qui ont porté plainte devant le tribunal, clamant que la campagne de vaccination de masse, est une tentative délibérée d'empoisonner la population française.  
 

http://www.prisonplanet.com/%E2%80%98poisoning-attempt%E2%80%99-charges-filed-against-french-h1n1-campaign.html

 
 La baisse du nombre de personnes voulant prendre le vaccin a suivit le même cours qu’en Allemagne où à peine 13% disent maintenant qu’ils sont disposés à le prendre, alors qu’ils étaient 51% en Juillet.  
 

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1344%3Aonly-13-of-germans-say-they-will-get-a-qswine-fluq-jab-dramatic-drop-to-new-low&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=en

 
 Une résistance semblable contre la prise du vaccin s’est répandue sur tout le continent, de Scandinavie à la Bulgarie, en passant par les Pays Bas, il y a à peine un pays en Europe où une majorité de la population ont indiqué qu'ils prendront le vaccin et dans la plupart des pays, la grande majorité a indiqué qu'ils ne le prendront pas, en raison des craintes concernant ses effets secondaires.
 
 Comme nous l’avons rapporté hier, une athlète du lycée de Virginie a été diagnostiquée avec le Syndrome de Guillain-Barré, quelques heures après réception du vaccin contre la grippe porcine, mais les services de santé tentent d'écarter le lien avec le vaccin en disant que c’est une coïncidence, précisément comme ils ont résolu de le faire longtemps avant que le programme de vaccination ne soit même commencé.  
 
 En dépit du lien évident et historique entre le vaccin de la grippe porcine et le Syndrome de Guilan-Barré,  après que le programme de vaccination de masse contre la grippe porcine en 1976, a fait plus de victimes du vaccin que de la grippe porcine, allié au fait que les experts de la Santé aient averti en Août les neurologues, qu’ils devront surveiller les augmentations des cas de désordre du cerveau, suivant le lancement du programme d'immunisation.
Interrogé sur le cas de McFarland, le Dr. Claudia J. Vellozzi du CDC a clamé qu'il n'y avait « aucun lien clair entre le nouveau vaccin et la maladie. », de même que Roselyne Bachelot a osé prétendre que le cas de GBS en France n’a rien à voir avec le vaccin.
 
 http://www.foxnews.com/story/0,2933,539880,00.html
 
 Les efforts des services de santé pour prétendre que les effets secondaires et désordres débilitants des nerfs tels que le GBS, n'ont aucun lien avec le vaccin, malgré le fait qu’ils soient clairement listés dans la notice du vaccin comme étant potentiellement dangereux, n’est pas une surprise, si on considère que les officiels avaient résolus de le faire avant même que le programme de vaccination de masse contre la grippe porcine n’ait commencé.  
 

http://www.prisonplanet.com/h1n1-swine-flu-vaccine-insert-admits-it-causes-guillain-barre-syndrome-vasculitis-paralysis-anaphylactic-shock-and-death.html

 
 
 En Septembre dernier, Reuters avait publié un article sur la façon dont les agents de la Santé publics s’attendaient « à une avalanche de soi-disant rapports d'événement défavorables, qui sont des rapports de mort, de maladie ou d’autres traumas de santé, » dans les deux semaines suivant la prise du vaccin.  
 
 http://www.reuters.com/article/newsOne/idUSTRE58F3A720090916
 
 Les autorités ont donc résolues d’écarter tout lien entre le vaccin de la grippe porcine et la multitude de crises cardiaques, traumas et pertes qui « seront blâmé au vaccin H1N1, » faisant ainsi un soit disant diagnostic, pour se couvrir, des mois à l'avance.  
 
 Plus tôt ce mois, le gouvernement des États-Unis a désigné ce que les médias présentent risiblement comme un groupe « indépendant » de conseillers pour la santé, qui ont été chargés de blanchir les réactions défavorables au vaccin et d’ « expliquer » au public que ce sont juste des coïncidences.  
 
 Le groupe est dirigé par rien de moins que le Dr. Marie McCormick de l'Ecole de Santé Publique de Harvard. McCormick et ses organismes affiliés ont régulièrement publié des articles au cours des 10 dernières années, soutenant la position du gouvernement concernant le lien entre les vaccins et l'autisme, écartant toute corrélation en dépit des preuves écrasantes qui contredisent cette version. McCormick a été largement critiqué par d'autres experts en matière de santé, pour son démenti résolu sur le lien entre les vaccins et l'autisme.
(Source)

Commenter cet article

Trikeyz 02/03/2010 00:23


"Dans la majorité des cas, les personnes atteintes récupèrent leurs capacités physiques au bout de 6 à 12 mois." source wikipedia

Je fais une seule recherche sur Google et je trouve qu'on peut récupérer du syndrome Guillain Barré.
Je crois qu'il faut dire la vérité et faire un minimum de recherches avant d'écrire ce genre de billets.


Charly 13/11/2009 20:00


Comment notre ministre ecarte le lien entre le vaccin et le GBS? en disant que la Grippe A provoque le GBS !! et que pour l'éviter il faut se faire vacciner. Une honte !