Opération Halloween : Attaque Eclair US Contre Des Sites Stratégiques Iraniens Le 30 OCT A 03.00 ?

Publié le par DoC

Israël Protégé Par Le Bouclier Anti Missiles US ?
Selon des sources militaires russes, une attaque des forces armées US a été planifiée pour le 30 Octobre: son nom de code : « Opération Halloween ». Les exercices militaires américanosionistes de ces derniers jours pour tester le bouclier anti missiles visent à protéger Israël des représailles iraniennes


Selon le célèbre journaliste russe, Andrei Uglanov, qui écrit dans l’hebdomadaire «Arguments Nedeli» l’attaque militaire US si longtemps attendue contre l’Iran est maintenant prévue pour le 30 Octobre 2009 à 03.00 heure locale. Uglanov cite des experts militaires proches de l’état major russe pour cette information.

L’attaque doit durer 12 heures, selon Uglanov, de 3 am à 3 pm heure locale. Vendredi est un jour de congé en Iran. Lors de cette attaque, nom de code Operation Halloween, environ 20 cibles seront bombardées ; la liste inclue les sites d’enrichissement d’uranium, des centres de recherche, et des laboratoires.

Le premier réacteur de la centrale nucléaire de Bushehr, où travaillent des ingénieurs russes, est supposé être épargné de la destruction. Le plan d’attaque US prévoit d’endommager le système de défense aérienne iranien, de nombreux navires de guerre seront coulés dans le Golfe Persique, et les plus importants quartiers généraux des forces armées iraniennes seront complètement détruits.

Les attaques partiront d’un certain nombre de bases, dont celle sur l’île de Diego Garcia dans l’Océan Indien. Sur la base de Diego Garcia stationnent actuellement des bombardiers B-52 avec des missiles prêts au lancement. Participeront également aux frappes aériennes les avions rattachés à la Marine US stationnés sur les porte avions actuellement dans le Golfe Persique, de même que ceux de la Sixième Flotte qui se trouve en Méditerranée. D’autres missiles de croisière seront tirés de sous marins se trouvant dans le Golfe Persique et dans la Péninsule Arabe. L’objectif est soit disant de renvoyer le programme nucléaire iranien quelques années en arrière écrit Uglanov dont l’article a été republié (1-2) par RIA-Novosti, en plusieurs langues, mais apparemment pas en anglais, il y a plusieurs jours. Cette histoire fait la une de plusieurs blogs en Allemagne et en Italie mais jusqu’à présent semble avoir été ignorée par les sites US.

Des observateurs disent que cela représente une fuite orchestrée au plus haut niveau au Kremlin, en fait une alerte à la guerre, qui s’appuie sur les formidables ressources des services secrets russes et qui devrait être totalement prise au sérieux par les forces pro paix du monde entier.

Le colonel gl en retraite, Leonid Ivashov, a qui RIA-Novosti a demandé de commenter l’article d’Uglanov, a confirmé les points principaux de celui-ci dans une interview du 21 Septembre 2009 : «cela ne fait aucun doute qu’il y aura une opération, ou plus précisément une action violente contre l’Iran ». Ivashov qu’on dit avoir servi à différentes époques comme conseiller informel de Poutine, est actuellement vice président de la Moscou Academy for Geopolitical Sciences.

Ivashov a attribué une importance décisive à la décision de la direction démocrate du Senat américain d’enlever de la loi récemment votée sur le budget supplémentaire militaire pour l’Afghanistan la partie du texte qui demandait à Obama de venir devant le Congrès avant de lancer une attaque contre l’Iran. Ivashov a fait remarquer que cela avait été enlevé sous la pression d’AIPAC, le groupe de lobbying qui représente l’extrême droite israélienne, et sous celle du premier ministre israélien.

« Nous avons tiré l’inévitable conclusion que cette opération va avoir lieu » a dit Ivashov. D’après lui, le plan US n’inclue pas d’intervention terrestre : « il n’y aura probablement pas d’attaque terrestre mais plutôt des attaques massives aériennes avec pour objectif de détruire la capacité de résistance militaire de l’Iran, les centres administratifs, les principaux atouts économiques, et peut être aussi la direction politique iranienne, ou tout du moins une partie de celle –ci » a-t-il continué.

Ivashov a fait remarquer qu’il n’était pas exclu que le Pentagone utilise des petites bombes tactiques nucléaires contre des cibles de l’industrie nucléaire iranienne. Ces attaques pourraient paralyser la vie quotidienne, provoquer la panique au sein de la population, et généralement produire une atmosphère de chaos et d’incertitude partout en Iran, a dit Ivashov à RIA-Novosti. «Cela déclenchera une lutte pour le pouvoir en Iran et puis il y aura une délégation pour faire la paix envoyée pour installer un gouvernement pro américain à Téhéran », a-t-il continué. Selon son estimation, l’un des objectifs US c’est d’améliorer l’image de l’actuelle administration démocrate, qui pourra alors se vanter d’avoir détruit le programme nucléaire iranien.

Parmi les autres conséquences, le gl Ivashov a mis en avant une partition de l’Iran selon les mêmes principes que l’Irak, et ensuite un découpage du Proche et Moyen Orient en états plus petits. «Ce concept a fonctionné dans les Balkans et sera maintenant appliqué au Grand Moyen Orient » a-t-il commenté.

« Moscou doit exercer son influence pour demander une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU pour s’occuper de l’actuelle préparation d’une utilisation illégale de la force contre l’Iran et la destruction de la base de la Charte des Nations Unies » a dit le gl Ivashov. «Dans ce contexte, la Russie devrait coopérer avec la Chine et les membres non permanents du CSONU. Nous avons besoin de ce genre d’action préventive pour empêcher l’utilisation de la force » a-t-il conclu.

Un bouclier anti missile US-Israélien contre des représailles iraniennes

Cette semaine quelques 2000 hommes de troupes US et des militaires israéliens ont conjointement testé plusieurs systèmes anti missiles longue portée sur le territoire occupé par le régime sioniste notamment le long des côtes méditerranéennes. Ces tests vont continuer la semaine prochaine afin de continuer à tester des radars installés le long de la côte et sur des navires de guerre déployés au large des côtes. Des tirs à munitions réelles sont prévus lors de ses manœuvres. Le colonel de l’armée US, Tony English, a dit à des reporters venus observer une batterie côtière placée en bordure de la ville de Tel Aviv que c’était le premier grand exercice intégrant les deux systèmes sol air de défense missiles anti missiles THAAD et Patriot et le système Aegis installé sur des navires.

«C’est le système de défense anti missiles le plus complet que nous ayons installé à ce jour dans le monde » a-t-il déclaré.

Certains éléments de ce système devraient rester sur place et être intégrés au système de défense anti missiles OTAN/US dans la zone Est Méditerranée.

Barack Obama a annoncé le mois dernier qu’il n’installerait pas comme l’avait prévu l’administration Bush, un système de missiles anti missiles en Pologne et en République Tchèque, ce à quoi s’opposaient les Russes. A la place il a proposé de déployer un système plus léger en coordination avec l’OTAN. Des navires de guerre US stationneront – comme c’est le cas actuellement dans le cadre de l’exercice US-Israël- sur une ligne de front déployée à l’Est de la Méditerranée équipés d’armement anti missiles, combinés à des systèmes de défense anti missiles placés sur le territoire de certains pays européens et d'Israël.

Autrement dit, les US en collaboration avec Israël et avec la participation active de l’OTAN – qui intègre de plus en plus la flotte de guerre israélienne dans ses exercices en Méditerranée- sont entrain de déployer un bouclier anti missiles sur le pourtour Est de la Méditerranée qui sera relié à celui installé en Europe de l’Est, au nez et à la barbe des pays arabes de « l’Union pour la Méditerranée » chère (dans tous les sens du terme) à Sarkozy, mais aussi à celle des Russes ayant succombé au charme d’Obama.

A Tel Aviv, English a dit que les exercices US-Israël, nom de code Juniper Cobra 10, profiteront à un futur déploiement du système anti missiles en Europe. «Nous allons apprendre de nombreuses leçons qui seront appliquées plus tard pour ce système » a-t-il dit.

Ce maxi système très complexe qui regroupent plusieurs systèmes anti missiles longue portée n’est pas déployé et testé pour contrôler son efficacité contre les roquettes artisanales du Hamas ou celles plus sophistiquées mais de courte et moyenne portée du Hezbollah, mais bien contre des missiles longue portée iraniens qui pourraient être envoyés contre Israël comme mesure de représailles à une attaque sur le territoire iranien.

Le moment choisi pour ces manoeuvres n’est pas lui non plus anodin : discussions sur le programme nucléaire iranien qui déplaisent fortement à Tel Aviv mais qui font partie du jeu politico propagandiste d’Obama qui dit une chose et prévoit de faire le contraire. Faire croire qu’il discute avec l’Iran tout en préparant des frappes militaires rapides, « chirurgicales » qui seraient d’autant plus efficaces que ces dernières bénéficieraient de l’effet de surprise. Un scénario à « l’Israélienne » mis en œuvre par les forces armées américaines en parfaite synchronisation avec la défense aérienne israélienne dans une ambiance politico diplomatique pessimiste concernant les dernières propositions de l’AIEA à l’Iran.

Plus que jamais l’Iran doit être sur ses gardes.

Les récents attentats contre plusieurs commandants des Pasdaran, alors même que les Israéliens déclaraient que s’il n’y avait pas de résultat sur le front diplomatique d’ici la fin 2009, ils allaient porter le combat en territoire iranien en assassinant scientifiques et responsables militaires, mettant de côté toute attaque aérienne israélienne contre l’Iran, sont faits pour « noyer le poisson ».

Obama pourrait choisir de lancer une attaque éclair contre l’Iran pour faire temporairement oublier le bourbier afghan. Quant au premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, ces derniers temps, il multiplie visite clandestine - en Russie pour vérifier que les Russes n’ont pas vendu leur système très performant de défense anti aérien S300 à l’Iran- ou surprise, dans quelques jours aux USA pour discuter de quoi, se coordonner sur quoi ?(Source)

http://www.planetenonviolence.org/Operation-Halloween-Attaque-Eclair-US-Contre-Des-Sites-Strategiques-Iraniens-Le-30-OCT-A-03-00-Israel-Protege-Par-Le_a2045.html http://www.planetenonviolence.org/Operation-Halloween-Attaque-Eclair-US-Contre-Des-Sites-Strategiques-Iraniens-Le-30-OCT-A-03-00-Israel-Protege-Par-Le_a2045.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article